Entretien avec Quitterie de Monteil, nouvelle responsable des relations étudiants-entreprises au sein du campus Ynov nantes, sponsor de la 5ème édition du Médialab SpeedTraining. 

« YNOV place les projets numériques des entreprises au coeur de sa formation »

YNOV campus est implanté sur l’île de Nantes depuis 3 ans et forme chaque année 300 étudiants aux métiers du digital. Pouvez-vous présenter brièvement votre établissement ?

Ynov est vraiment une école du digital. Le groupe existe depuis 15 ans et compte 6 campus en France. Ynov Nantes est le dernier né. Pour les étudiants, trois portes d’entrée sont possibles : l’informatique (développement web, réseau, intelligence artificielle), le business management, résolument tourné vers l’entrepreneuriat et l’innovation, et la création (web communication, graphisme, design, jeux vidéo & animation 3D, audiovisuel…).

Quelle est la singularité d’Ynov dans le paysage nantais de l’enseignement supérieur ?

Tout d’abord, la transversalité des compétences offerte par l’école : en arrivant en première année les étudiants ont 80% des enseignements dans leur spécialité (l’informatique par exemple). Les 20% restants, ils travaillent, comme dans la “vraie” vie, en groupe, avec des étudiants des autres filières et découvrent de nouvelles habitudes de travail et des cultures différentes.

Ensuite, l’enseignement en “véritable” mode projet avec des professionnels. L’entreprise est au coeur de la formation, avec les stages bien sûr qui démarrent dès la première année et l’alternance dès la 3ème année. Enfin nous avons la chance de disposer d’une infrastructure récente, modulable et très ouverte. Cet esprit d’ouverture, on le retrouve aussi sur le plan humain, entre les étudiants et l’équipe encadrante.

Cette année vous ouvrez deux nouvelles sections, la première est dédiée au jeu vidéo et à l’animation 3D, la seconde à l’audiovisuel. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

La section “jeu vidéo et anim 3D” a énormément de succès auprès des étudiants. On est sur une filière dynamique, en pleine évolution. L’an prochain nous allons aussi ouvrir une nouvelle section sur la communication à 360°. Ces nouvelles filières nous permettent de former des étudiants encore plus polyvalents et rompus aux nouvelles technologies. Des étudiants en communication ou création digitale pourront par exemple développer des compétences en audiovisuel, intégration web, sécurité des SI…

Vous organisez chaque année les Ydays, journées pendant lesquelles les étudiants travaillent avec des entreprises. La formation en mode projet, c’est le credo d’Ynov ?

La mise en pratique est indispensable dans la formation initiale. Rien de tel pour nos étudiants que de travailler sur des cas concrets proposés par des grands groupes mais aussi des PME, ce qui leur permet aussi de développer leur réseau. C’est pourquoi ils prennent très à coeur les projets des Ydays.

Cela les confronte à la réalité du marché et nous oblige à rester en adéquation avec les besoins des professionnels. Chaque année les étudiants se positionnent sur des projets proposés par des PME, des startups ou des associations et constituent des groupes de 5 à 15 étudiants, toutes filières et niveaux confondus. Le projet est développé tout au long de l’année, à raison d’une journée par quinzaine. Il donne lieu à une soutenance et une évaluation par un jury en fin d’année.

Quelques exemples de projets réalisés à l’occasion des Ydays ?

L’entreprise de service numérique Sogeti organise chaque année le “défi H” auquel participent plusieurs écoles. Le challenge : mettre la techno au service du handicap. Nos étudiants ont développé une appli en réalité virtuelle pour entraîner les personnes handicapées à préparer leur entretien d’embauche. Leur projet a remporté le prix de l’innovation, décerné par Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat aux personnes handicapées, ce dont nous sommes très fiers.

Autres exemples : les brasseurs de bière 24 K, qui avaient besoin d’une création d’identité graphique et visuelle, déclinée sur leur site web et application mobile, ou encore Matière Noire, l’agence de développement web nantaise avec qui les étudiants ont déployé une appli de géolocalisation permettant d’envoyer automatiquement un message à des clients qui arrivent sur un lieu.

Quelles sont les autres opportunités de collaboration que vous offrez à des entreprises locales ?

Nous organisons des rencontres professionnelles deux fois par an. Cela se passe dans les locaux d’Ynov Nantes et prend la forme d’un salon professionnel : les entreprises installent leur stands et peuvent y recevoir les étudiants en entretien. On met à disposition des entreprises notre espace de coworking : Société Générale, Valeuriad, Engie… Les entreprises peuvent également proposer à nos étudiants des projets courts sur une ou deux semaines, voire un mois, dès lors qu’ils s’inscrivent dans la maquette pédagogique. Et chaque année, nous organisons aussi un challenge sous la forme d’un workshop de deux semaines non stop pendant lequel l’établissement est ouvert 24/24H. Trois à cinq entreprises proposent à cette occasion des projets aux étudiants de tous les campus Ynov de France.

Ynov sponsorise depuis deux ans maintenant le Médialab SpeedTraining. Qu’est-ce qui vous séduit dans cet événement ?

On est nouveau dans le paysage nantais et c’est clairement un événement qui nous inscrit toujours davantage dans le paysage nantais. Le contenu est de qualité et il nous permet aussi de faire une veille sur les tendances, les outils et projets innovants dans le domaine des médias et de la communication. On partage avec l’équipe de Ouest Médialab le même esprit.